Mama Sara!!! – Part two

Eliko était le genre de jeune homme que beaucoup de parents auraient aimé avoir comme gendre. Du moins il l’était devenu.  Il cumulait à lui seul l’éducation, la grosseur du portefeuille et une certaine « mignoncité ». Il savait l’effet qu’il avait sur la gente féminine, ou plutôt l’effet que sa situation lui donnait comme avantage par rapport à l’autre sexe. Et il s’en était toujours servi à son avantage. Il en avait usé et abusé jusqu’au jour fatidique où elle fit irruption dans sa vie.

Pourtant il n’était pas destiné à devenir le bourreau de cœur. Connu à ce jour dans les milieux nocturnes de la ville. Plus jeune, il ne bénéficiait pas d’un physique avantageux. Affublé d’une paire de loupes en guise de lunettes, un ventre bedonnant au-dessus de pieds très frêles, son adolescence n’avait pas été des plus réussie. Ses premières aventures avaient été plus virtuelles que réelles. Il compensait cela en étant un élève très brillant. Il avait fini ses études assez jeune avec des résultats bien au-delà de la moyenne. Il avait ainsi commencé à travailler très tôt et avait pu commencer à bénéficier des avantages d’avoir une situation sociale enviable. Lui le mec disgracieux et pas avenant du tout lors de sa période universitaire était devenu, après l’usage du « bon savon« , un homme attirant dont la réussite auprès de la gente féminine se comptait au nombre de cœurs brisés laissés dans son sillage. Il était l’application réelle d’un célèbre proverbe camerounais selon lequel: « L’eau lave, mais l’argent rend propre« .

[…] Maintenant qu’il était allongé à même le sol dans la pénombre, sombrant dans une douce torpeur, il se rappelait tout ce qu’il avait fait subir à sa douce Sara depuis quelques semaines. Il s’était interdit de tomber amoureux, il s’était promis de rattraper toutes ses années d’échecs auprès des femmes. Mais il avait fallu qu’elle fasse irruption dans sa vie. Il avait fallu […]

Et pourtant cette soirée avait commencé comme plusieurs autres avant elle. Accompagné de ses inséparables potes Christo et Papiss, ils avaient fait irruption à l’Olympe qui rouvrait après des travaux de rénovation suite à un N-ème incendie. Et dès l’entrée, stupeur !!! Ses yeux avaient été comme magnétisés par une croupe à nulle autre pareille. Seule à une table haute, Sa posture en biais sur cette chaise ne laissait pas de place à l’imagination, tout comme le bout de tissu qui lui servait de robe. Il lui fallait cette meuf, et il allait mettre tous les moyens pour l’avoir. D’ailleurs ses amis aussi avaient repéré la « bête », mais en tant que « Tchinda », ils n’oseraient pas contrarié Eliko sur ce « dossier ». Sinon qui allaient financer leur prochaine virée? En plus ils avaient un accord tacite qui donnait la priorité du choix des « petites » à Eliko, puis Christo et enfin Papiss! Alors personne n’osait aller contre la préséance.

DSC_0023A peine assis à sa table habituelle, Eliko avait déployé les grands moyens. Il avait envoyé son « Lièvre » habituel, le serveur Mollah la quérir, mais avait reçu un refus net et poli, ponctué d’un sourire. Il ne pouvait en rester là. En passant à côté de sa table, il avait remarqué qu’elle avait commandé une bouteille de Marie brizard parfum Curaçao Bleu qu’elle sirotait, attendant probablement quelqu’un. Il ne pouvait se permettre de se faire griller la politesse. Alors, il lui fit envoyer une bouteille de champagne Moet & Chandon accompagné d’un rose qu’il avait prise dans son stock personnel, bien à l’abir dans la malle arrière de sa voiture. En bon chasseur qui se respecte, et avec les années d’expérience, il avait appris que les femmes faisaient attention aux petits détails et avait développé sa technique. Des roses ! Sous le regard amusé de ses deux compères, le prenant pour un illuminé: « Proposer une Rose à une go de Bépenda, quel crime de lèse-majesté!!! » avait dit Christos la première fois qu’il avait essayé cette technique. Mais devant les succès qu’il engrangeait depuis lors, ses amis s’étaient rendu à l’évidence, il savait y faire en matière de drague.

Et ce soir-là, cela ne tarda pas à se démontrer une fois de plus. Quelques instants après avoir reçu la bouteille de champagne, elle s’approcha de leur table, dévoilant alors un corps d’une perfection inouïe. En se penchant, elle manqua de donner un infarctus à Christo qui avala un glaçon de la taille d’une balle de golf!!! « Ce serait impoli de boire cette bouteille toute seule » susurra-t-elle à l’oreille d’Eliko d’une voix grave qui lui donna la chair de poule. Et ce fut le début d’une soirée magnifique accompagné d’une des plus belles femmes qu’il lui fut donné de rencontrer et surtout d’approcher.

Après la première nuit, Eliko, contrairement à son habitude n’avait pu se résoudre à la laisser filer. Il ressentait le besoin de la revoir et l’invita les jours qui suivaient, il passait dorénavant son temps presqu’exclusivement avec elle. Ce qui ne manqua pas de soulever la désapprobation véhémente de ses comparses qui trouvaient qu’il se ramollissait. Ou peut-être espéraient-ils qu’il la délaissât pour se servir des « restes » de son repas. Mais Eliko n’en avait cure, il est était « pala pala » de cette femme. Coquète et toujours bien mise, elle savait mettre en valeur sa plastique parfaite. Et en bon amateur de bonne chair, Il ne comptait pas à la dépense pour l’aider à maintenir ces hauts standards qui rendaient la gente masculine jalouse de lui chaque fois qu’il se montrait avec sa petite amie. Il était devenu un expert en ce qui concernait les escarpins, les mèches indiennes, le maquillage, les salons de coiffures, les produits tonifiants, etc.

Ce que les autres ne savaient pas, c’est qu’Eliko avait découvert derrière cette apparente superficialité, une femme d’un grand cœur, meurtrie par une enfance douloureuse où elle avait dû être sacrifiée pour que son jeune frère puisse faire ses études. Elle lui consacrait d’ailleurs l’essentiel de ses revenus, lui maintenant jeune étudiant en Allemagne dont elle a avait la charge exclusive. Pour en arriver là, elle s’était bâti une image de personne dénouée de sentiments qui ne laissait personne s’approcher de sa case secrète. Et même Elie avait du mal à y accéder!!!

Alors il se mit en idée d’essayer de la rendre jalouse. Espérant que cela pousserait sa dulcinée à s’ouvrir et à enfin et à s’investir dans leur relation. Alors un soir lors d’une virée en boite avec Sara et ses 2 amis, il fit la rencontre de Koryn. Le genre de fille, enfant de boss qui avait tout pour elle. Peau jaune taxi, le genre qui passe sur le marché, elle était bien bâtie, quoique qu’ayant quelque point à rattraper par rapport à Sara. Elle était sûre d’elle, ce qui ajoutait à sa beauté. Ce soir-là, elle fêtait l’obtention de son diplôme avec ses copines et Eliko lui avait effrontément fait la cour devant Sara, espérant la faire réagir pour défendre son bien, mais elle était restée impassible. Cela avait eu le don de lui briser le cœur. Il ne représentait dont vraiment rien pour elle au point où elle pouvait le regarder draguer une autre sans réagir? Et les semaines passées partagées ensemble n’avaient donc comptées que pour lui? C’est le cœur brisé qu’il terminât la soirée, n’osant même pas la « toucher » la nuit. Les jours qui suivirent furent un véritable calvaire, car en plus, il s’était fait rembarré par Koryn qui avait bien compris que Sara et Eliko étaient ensemble, et en plus, elle préférait Christos! Il avait besoin d’aide, Il fallait qu’il brise le verrou qui bloquait l’accès au cœur de Sara!

Après un conciliabule avec ses amis, Papiss avait proposé l’utilisation d’une « aide » extérieure qui pourrait « forcer » le verrou. Il connaissait d’ailleurs un certain « Malam » qui avait la recette miracle…

ceremonieUn soir où Sara l’avait invité, lui ayant préparé son met favori, il se mit en idée d’expérimenter les recettes du marabout. Le ventre bien plein, il s’était donné pour mission de s’occuper du bas ventre. Non sans suivre la posologie pour une utilisation efficace de son « produit ». Les résultats au dire du tradi-praticien étaient garantis. Et dès le lendemain, il put constater que l’atmosphère était plus détendue. Autant il avait décidé de se consacrer totalement à Sara en la couvrant d’amour et de cadeaux, autant avait-il l’impression qu’en retour, elle s’ouvrait et lui donnait enfin accès à son jardin secret. Elle avait même perdue la fâcheuse manie d’avoir en permanence son téléphone en main, comme une extension de celle-ci. Elle  semblait se consacrer totalement à lui, et il avait décidé d’en faire autant.

Maintenant qu’ils filaient le parfait amour, elle lui semblait encore plus belle et cela le rendait encore plus désirable. Bien que plus investie, il la sentait toujours sur ses gardes surtout quand Koryn était dans les parages. Il faisait pourtant tout pour la rassurer. Alors il avait mis les petits plats dans les grands, lui cachant le fait qu’il était en congés. Il avait profité de cela pour lui préparer une surprise!!! Mais pour qu’elle marchât, il fallait qu’il jouât l’amoureux transit. Du coup, il ne la quittait plus d’une semelle, marchant littéralement dans ses pas. Cela avait eu le don de l’énerver, ce qui faisait aussi parti de son plan. Il avait réduit son train de vie à dessein, espérant voir dans sa réaction une preuve qu’elle l’aimait vraiment dorénavant, du moins beaucoup plus que les cadeaux qu’il lui faisait tout le temps. Il était devenu un peu possessif et il lui arrivait parfois de hausser le ton. Mais son plan incluait qu’il joua ce jeu dangereux car pour lui, au-delà des effets supposés que lui avait apporté les produits du marabout, il savait que seul le vrai amour aurait une efficacité irréversible. Alors, en la poussant à bout, il espérait que la surprise qu’il lui préparait aucun un impact encore plus grand.

Un soir après une dernière crise entre les amoureux, elle décida de sortir sans lui. Mais stupeur, elle avait oublié son phone. Alors il le prit lui emboita le pas avec la ferme intention de le lui rendre avant qu’elle ne soit loin. Il fallait qu’elle ait le téléphone avec elle pour que son plan marche. La dernière chose qu’il vit avant de se faire violemment heurté par un « benam » fut le doux visage de sa dulcinée se retournant après qu’il ait crié son nom. Cette vision l’accompagna dans sa chute pendant qu’il se remémorait les mots du marabout: « Tu sais mon fils, le vrai Tobassi c’est dans ton cœur. C’est l’amour que tu donnes à ta femme, la place que tu lui donnes et ton épaule toujours disponible pour elle. Accordes lui le respect et mets là toujours en valeur. Ne la rabaisse pas, ne la critiques pas continuellement. Elle doit être ta reine, la première à laquelle tu penses en toute situation. Et même dans tes moments de doutes, si il y a une personne en qui tu dois garder la foi, ça doit être ton élue. Ainsi, tu es certain qu’elle te traitera comme son roi et te sera dévouée corps et âme. Pour le reste, nous on doit vivre, alors, on vend ce qu’on peut aux personnes crédules ».

Audi-Q7-2

Ces mots à l’esprit, il pensa au plan qu’il avait savamment mis en place pour sa bien-aimée. Il ne verrait pas la limousine blanche arriver, ni le visage surpris de Sara devant la fête surprise que Koryn avait organisée dans les moindres détails. Il n’aurait pas non plus la possibilité d’exécuter devant elle la belle chorégraphie qu’il avait mise en place avec ses amis Papiss et Christo, sur la chanson préférée de Sara. Il ne pourrait pas non plus entrer dans cette chambre d’hôtel qu’il avait faite décorer pour l’occasion. Et plus grave, il ne serait pas fiancé à Sara ce soir. Pourtant, en sombrant dans cette torpeur, il avait l’esprit très calme, conscient enfin de s’être libéré et d’avoir trouvé l’amour. « Alors c’est cela l’effet du Tobassi ?« 

9 réflexions au sujet de « Mama Sara!!! – Part two »

  1. On ne doit pas cogner les deux ci? Et la communication alors? Pourquoi aller chercher chez le mallam ou dans les plans tordus un solution à une situation qui peut se gérer par le dialogue?

    Tsuip l’histoire ci veut même m’énerver comme si elle était réelle. Ce qui montre à quel point elle est bien écrite.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s