Guérir de ses blessures et se libérer émotionnellement

Dans l’article précédent, Mourir pour renaître, il était question du début d’un processus donc la finalité est de nous conduire à l’homme nouveau, lavé de ses peines et délesté des poids qu’il accumule tout au long de son existence, donc l’effet est néfaste pour le futur. Un tel processus demande donc un travail sur soi afin d’atteindre la guérison intérieure, seule gage de paix pour la personne nouvelle, qui comme le phœnix renaîtra, lavée et expiée par le feu qui consumera toutes les peines du passé. Alors le premier pas est donc clairement de pourvoir identifier ces blessures émotionnelles.

A mon réveil ce matin, je suis tombé sur cette citation postée sur le statut WhatsApp d’une amie: « Il n’y a pas des personnes méchantes, il y a seulement des personnes souffrantes » Comme pour exprimer clairement que ces personnes que nous qualifions souvent de « Méchantes » ou  » Mauvaises » sont en fait aveuglées par leur mal être et en deviennent incapables de voir, de comprendre ou d’analyser ce qui les fait souffrir, et involontairement ou pas, elles peuvent blesser les autres, ce qui serait un exutoire pour gérer leur propres souffrances.

A l’heure de parler de nos blessures émotionnelles, nous nous référons uniquement aux dommages qu’ont pu nous causer des personnes extérieures. Si nous portions notre attention aux effets néfastes de tous les fardeaux que nous portons en nous, je suis certain que nus guéririons plus efficacement. Nous sommes responsables de nombre de ces vides.

Il y a des pensées qui font du mal, refuser d’y faire face, c’est alimenter notre ego et nous accrocher au passé pour vivre seulement dans la nostalgie. Ce qui cause encore plus de dégâts qu’une gifle reçue d’une tierce personne. Notre attitude face à la vie est souvent responsable de la manière dont notre âme s’épuise, entraînant notre corps avec elle.

img_1503-1

Guérir, corriger ces constructions internes est l’une des manières de se libérer émotionnellement. En premier lieu, nous devons tous faire un grand exercice de réflexion pour établir que nous voulons fermement changer les choses, depuis l’intérieur de nous-mêmes. C’est dans ce comportement que réside l’authentique force émotionnelle. Nous croyons tous avoir une grande sensation de liberté, mais elle est fausse. Nous sommes contrôlés par nos croyances, qui nous limitent souvent beaucoup, et par nos blessures émotionnelles, qui nous retiennent prisonniers de nous-mêmes.

En premier lieu, je me dois de préciser que nous ne sommes pas tous égaux, et que nous n’avons pas le même “mélange” d’expériences vécues. Cependant, lorsque nous parlons des pensées et des émotions qui limitent notre épanouissement personnel et notre liberté, il existe quelques axes basiques de réflexion et d’actions susceptibles de vous intéresser.

  1. N’ayons pas peur de la douleur émotionnelle

La douleur, au même titre que la souffrance, ne peut se refouler dans un coin secret de notre cœur. Toute blessure saigne, toute douleur émotionnelle se pleure, se crie ou provoque un abîme profond de solitude. Nos émotions ne sont pas nos ennemies, mais elles ne nous définissent pas pour autant. Nous pouvons souffrir d’une grande déception à un moment précis de notre vie, mais toute notre existence ne doit pas être marquée du sceau de cette souffrance.

téléchargement EmotionesLa douleur se vit dans le “ici et maintenant”. Elle doit être comprise, entendue et gérée, de la manière la plus saine possible. En ne faisant pas tout cela, nous faisons le choix de dissimuler ces émotions dans un recoin de votre esprit, et il devient alors difficile d’atteindre un état de liberté personnelle et émotionnelle total.

 

  1. Apprenons à être compréhensif avec nous-même

Nous avons commis une erreur ?  Nous avons consacré une partie de votre temps et de votre vie à une personne qui ne le méritait pas ? Ne nous punissons pas pour autant, et ne nous caractérisons pas comme une personne ingénue, ni surtout pas comme un échec. Surtout éviter de s’identifier à cet échec. Personne ne mérite de porter le fardeau de ses erreurs durant toute une vie. Des aspects que nous pouvons considérer comme des échecs, peuvent en réalité être d’excellents apprentissages qui vont nous permettre de développer notre expérience, pour en somme, nous rendre plus fort. Soyons indulgent envers nous-même. Il faut comprendre que la dernière chose à faire est de ruminer ou d’alimenter un sentiment de culpabilité durant toute notre vie.

Alimentez vos rêves, ne nourrissez pas vos déceptions.

La culpabilité ronge et vicie l’esprit, c’est l’ennemi de votre liberté émotionnelle. il est important de garder l’esprit ouvert, d’être capable d’accepter ce qui se déroule dans notre vie, les bons comme les mauvais moments, car tout ce mélange forme ce qu’on appelle l’existence. Essayons de nous réveiller chaque matin avec des rêves plein la tête, ouvrons-nous à nous-même et aux autres, en gardant à l’esprit que nous méritez d’être heureux à nouveau.

  1. Nous ne pouvons pas changer ceux qui nous font du mal

Si nous devons vivre avec une famille ou des proches qui nous font du mal d’une manière ou d’une autre, il est important de garder à l’esprit que nous ne pouvons pas les changer. Nous ne pouvons pas modifier leur façon de comprendre les choses, ni leur personnalité. Pour être libre émotionnellement, il faut donc sortir de leur influence.

Toutes les choses que l’on nous a faites au cours de notre vie, nous les avons intériorisées. Nous avons des plaies invisibles qui sont devenues les chaînes de notre âme. Il faut se libérer d’elles, assumons qui nous sommes, il faut pardonner à ceux qui nous font du mal, tout en mettant des limites petit à petit. Il faut aussi avoir l’humilité de reconnaitre ses torts et de demander pardon.

Il nous faut évacuer les paroles blessantes et les non-dits, guérir les douleurs causées par la déception, nous délester de tout poids qui pèse sur notre poitrine, et lever la voix pour affirmer que nous ne sommes plus une victime. Cela permettra de panser les blessures, de renaître et d’être libre émotionnellement.

  1. Assainissons nos racines

Maintenons notre équilibre et notre paix intérieure, ainsi vous pourrez vous libérer émotionnellement. Surtout ne pas se cacher derrière un optimisme peu objectif. Il ne s’agit pas de dessiner un sourire sur notre visage alors que nous ressentons une profonde tristesse. Nous ne faisons qu’embellir les fleurs de notre arbre, qui est soutenu par des racines malades.

Je suis ce qui importe, je dois donc mettre fin à cette souffrance

Apprenons à vivre et à gérer nos émotions de manière saine. Si on ne le faites pas, on portera un masque très éloigné de ce que l’on est en réalité. L’épanouissement personnel demande d’être courageux et intègre.

Mon article est écrit sur un ton impersonnel, mais il découle d’une vraie démarche personnelle. Comme je le disais dans l’article précédent, j’ai traversé quelques bourrasques récemment dans ma vie, et une démarche de guérison intérieure m’a été proposée. Ce fut un exercice très intéressant qui m’a permis de me mettre face à moi-même. Je n’ai pas la prétention de penser que je suis un expert du comportement humain, mais cette première session, en grattant l’écorce de mes convictions, m’a permis d’entrouvrir la porte à des aspects de ma personne que je connaissais pas du tout. L’étude est encore longue, et je partagerai ici les résultats, fussent-ils acides ou sucrés.

8 réflexions au sujet de « Guérir de ses blessures et se libérer émotionnellement »

  1. Plus vite on en prends conscience et on fait un pas, plus rapide est la traversée du désert.
    Une question : quelle thérapie ou approche suis-tu ?
    Si tu as l’occasion, il faut lire le petit traité de vie intérieur de Frédéric Lenoir, ça m’a beaucoup aidé.
    Du courage et bonne découverte.

    Aimé par 2 personnes

  2. Ahhh l’exercice était accompagné ou tu l’as fais tout seul en suivant un guide ? Si c’est seul comment tu fais pour ressortir les émotions que tu as oubliées mais qui ont un impact dans ta vie ?

    Aimé par 1 personne

  3. La guérison intérieure et la paix ne se trouvent qu’en Jésus christ qui a dit : venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos.

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour ce partage très instpirant, moi aussi j’ai parfois du mal à comprendre que certaines personnes fassent consciemment du mal autour d’eux mais après tt nous ne pouvons pas les changer, et je suis parfaitement d’accord, les 4 accords tolteques aident beaucoup à comprendre tout cela 😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s