La CAN c’est pas comme le cinquantenaire, On peut pas repousser ooooooohhhh…

Article publié le 23 Sept 2014

« Je remontais cette allée donc l’asphalte avait été refait à neuf. Les trottoirs propres et reccurés donnaient une impression de sérénité et d’harmonie. Harmonie confirmée par les sourires affichés sur les visages de multiples passants aux visages bariolés. Cet endroit sentait la ferveur et la paix de l’âme et de l’esprit. Je continuais ma remontée du boulevard, seulement pertubé par les bagarres de mes 2 gamins sur le sieges arrière. Leur maman, à mes cotés essayait tant bien que mal de les calmer en leur promettant que nous irons le voir quand tout serait fini. Lire la suite